Percussion : djembé et dumdum


En 2002, il rencontre son premier maitre de percussion africain, Kemo soundioulou Cissoko, soliste sénégalais, qui lui enseigne les rythmes traditionnels au djembé.

2003 est pour lui une grande étape avec un premier voyage de 6 mois en Afrique, au Sénégal à Dakar. C'est une véritable révélation.

De retour à Clermont en 2005, il prend la direction du groupe de percussion africaine  "Sciences peaux" comme soliste et commence à donner des cours de percussion. Il travaille pendant plusieurs mois dans la boite de nuit "B box" et est retransmis en direct à la radio.

En novembre 2006, son projet de monter une école de percussion voit le jour en Hongrie à Budapest. Il  réside là-bas 7 ans et a de nombreux élèves. Il organise également de nombreux stages de percussion, parfois avec d’autres maîtres africains, ainsi que plusieurs voyages au Sénégal et en Guinée pour donner l’opportunité à ses élèves de connaître la culture Ouest-Africaine. Il développe sa pédagogie et son amour pour l’enseignement de la percussion africaine.

En 2007 il fonde le groupe de percussions africaines Sankolokan, qui se produit à Budapest et ses environs, mais aussi dans de nombreux festivals, dont le festival international du Sziget en août 2009, festival où il enseignera le djembé et les doumdoum pendant 3 années successives.

Musicien, percussionniste reconnu et respecté sur le plan national, il intégre plusieurs formations professionnelles dont Chalaban en 2007. Ce groupe de fusion Gnawa se produit à travers toute l’Europe, et le Maghreb notamment au Maroc à Rabat et Agadir lors du festival international en 2009.

Percussionniste polyvalent il joue  djembé, dunun, tama, krin, balafon. Il devient membre de plusieurs ballets professionnels en Afrique comme le ballet Bougarabous à Sally (Sénégal) en 2011, et le ballet de Billy Konaté en 2012, l’un des grand soliste de Guinée à Conakry.  

Il est l’un des 40 artistes sélectionné par le festival EuroMed en 2010, où le groupe Sleeping Camels voit le jour. Ce groupe de niveau international composé par Manu Gallo (Côte d' voire), Amir Gwirman (Israël), Bertrand Maseli (Pologne) se produisi à travers l’ Europe (Catovitca, Belgrade, Budapest) et le Maghreb.

En 2013 il devient membre du groupe de percussion sénégalais Badindioko qui est basé en Suède.

Ses différents projets artistiques lui permettent d’évoluer à un niveau international.

Résidant actuellement près de Clermont-Ferrand dans le Puy de Dôme il se produit avec le groupe de percussions traditionnelles africaines Kulumba'Ké. Le groupe donne des concerts, peut jouer lors de manifestations publiques ou d'événements privés (mariages, anniversaires, fêtes...)

Gallerie d'images (cliquez pour visionner)